Headband années 40

Pour ce headband je me suis inspirée de P!nk. Cette chanteuse est mon idole, j’aime beaucoup ce qu’elle fait et sa façon de voir les choses, de mener sa vie.

 

Sur cette photo, elle pose pour le titre “raise your glass” habillée de manière à ressembler à Rosie la Riveteuse. Cette femme est une icône féministe et le symbole du rôle économique des femmes induit par la seconde guerre mondiale : six millions de femmes ont travaillé dans l’industrie de l’armement alors que les hommes étaient partis au front et qu’il y avait un besoin de matériel de guerre.

J’adore l’effet du bandeau noué très années 40. Comme j’ai pris un premier cours de couture à la mercerie Filökotiss je me lance. Je crée le prototype d’un bandeau dans du tissu récupéré chez Et Colégram. Je choisis deux coloris, puisque je veux que mon bandeau soit réversible avec un côté uni et un côté imprimé.

 

Je commence par créer le patron : je découpe et scotche des feuilles de papier afin de faire une bande de 10 cm x 100 cm.

 

 

Je découpe du tissu, environ 120 cm x 12 cm dans chaque colori.

 

Je les épingle à mon patron, envers contre envers (on retourne après avoir cousu).

 

Et je découpe le surplus en suivant le patron.

 

J’enlève le patron et je laisse les deux morceaux de tissu épinglés ensemble pour la couture. Je découpe les deux extrémités en pointe et je couds grossièrement (car c’est le prototype, pour le modèle final j’ai cousu à la main pendant deux heures).

 

Je laisse une ouverture de 6 cm pour pouvoir retourner mon travail. Et je coupe les pointes comme ci-dessous pour pouvoir retourner correctement le tissu et que la pointe ressorte bien.

 

Je retourne délicatement et voilà le résultat. La pointe est bien dessinée. Merci à Valérie de la mercerie pour le conseil !

 

Et voici le résultat porté !

 

Comme je suis contente du résultat je me lance avec le beau tissu de la mercerie.

 

Après avoir épinglé les deux tissus envers contre envers avec mon patron je découpe le tissu.

 

J’enlève le patron.

 

Et je dessine proprement les pointes à la craie.

 

Je couds ensuite tout le long de l’ouvrage.

 

En laissant l’ouverture de 6 cm.

 

Et je coupe les pointes.

 

Je peux retourner mon travail et faire une couture invisible sur les 6 cm encore ouverts.

 

Et voici le résultat ! Je le porte depuis ce matin : il ne glisse pas, il tient chaud aux oreilles et j’aime beaucoup ce style !

 

 

Je voulais mettre une étiquette mais comme le bandeau est réversible elle se verra dans un cas ou un autre. donc j’abandonne. Le jour où j’aurai de très belles étiquettes je les intégrerai.

 

Qu’en pensez-vous ? Les couleurs sont très personnelles mais vous pouvez choisir celle que vous voulez. Vous pouvez d’ailleurs aller sur la page facebook de la mercerie Fiökotiss pour voir différents tissus !

Je commande !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.