Caisses en bois

Des amis m’ont confié un casier à bouteilles acheté sur une brocante afin de le restaurer. En même temps ma maman m’a donné deux caisses de limonade “Dauphin”. C’est la limonade que produisait la famille Pennequin (voir les inscriptions sur les côtés des caisses) avec les eaux d’Oriol, le village de mon enfance situé dans le Trièves. De beaux casiers avec une histoire, c’est top !

Ces caisses sont en très bon état. Elles méritent du ponçage, deux ou trois clous, de la pâte à bois et de la cire. C’est parti !

 

Je commence par le casier des copains. Après avoir analysé l’état de la caisse je la démonte pour la dépoussiérer et la poncer dans les moindres recoins. J’y met tout mon cœur puisque le résultat final est pour les amis !

 

 

La voilà poncée. En photo ça ne vous dira pas grand chose mais le bois est beaucoup plus doux et propre.

 

On passe au rafistolage en clouant ou vissant les éléments qui méritent d’être soutenus et j’applique de la pâte à bois là où il faut.

 

Et après une petite matinée de boulot le soleil est bien levé et la caisse prête à être cirée

 

En cours de cirage. Avec le soleil la différence avant/après est impressionnante. Le bois me remercie de ces deux couches de cire !

 

Pendant le séchage je fais le même traitement aux deux caisses de limonade.

Ensuite c’est l’étape finition. J’aime beaucoup les vieux clous et les attaches mais elles sont rouillées. Je les fais ressortir avec de la peinture noire. Je fais également ressortir les écritures sur les côtés des caisses. Travail minutieux !

 

Et après séchage c’est terminé !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.